MEDECINE ET ROBOTIQUE

MEDECINE ET ROBOTIQUE

L'INFLUENCE DE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE SUR LA SOCIETE DE 2030

En 2014, l'Université de Stanford en Californie a engagé une ambitieuse  enquête prospective  dénommée Etude 100 ans sur l'Intelligence Artificielle (IA) (1). Pendant 100 ans, un comité de pilotage va décrire les progrès de l'IA et son retentissement sur l'évolution de la civilisation humaine.

Le rapport 2015 de cette étude vient d'être publié en ce mois de septembre 2016. Après une description de l'IA telle qu'elle existe aujourd'hui, les auteurs nous livrent leurs prévisions pour 2030 en prenant comme point de référence l'évolution d'une ville nord-américaine.

Nous avons choisi de rendre compte de cette étude car le développement de la robotique professionnelle est indissociable de celui de l'intelligence artificielle.

Comme pour le précédent article LES 10 CHANGEMENTS TECHNOLOGIQUES IMPORTANTS POUR L'AVENIR DE LA SANTE, nous avons rédigé un compte-rendu neutre, sans commentaire personnel surajouté, centré sur les questions de santé.

Nous espérons donner au lecteur matière à réflexion sur ce sujet passionnant qui s'annonce déterminant dès les prochaines années.

 QU'EST-CE QUE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ?

Les auteurs proposent une définition de l'Intelligence Artificielle. "Il s'agit d'une science et d'un ensemble de technologies informatiques qui sont inspirées par les moyens mis en œuvre par les systèmes nerveux humains pour ressentir, apprendre, raisonner et agir, mais qui, typiquement agissent différemment".

 EVOLUTION DE LA SOCIETE ET INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Sur ce sujet, source de débats et d'inquiétudes, les auteurs expriment leur opinion: "contrairement aux prédictions sensationnelles de la presse populaire, les experts n'ont pas trouvé de raison de craindre que l'IA représente une menace imminente pour l'humanité". 

En effet, aucune machine réellement autonome, capable de se diriger elle-même n'a été développée à ce jour et aucune ne pourra l'être dans un avenir proche.

 Concernant l'emploi, leur opinion est que, dans le futur proche,  l'IA va remplacer des tâches mais pas des emplois entiers. Elle créera aussi de nouveaux métiers qui, à ce jour, restent difficiles à imaginer car ils n'existent pas encore.  Ils n'émergeront qu'avec la diffusion de l'IA.

L'IA viendra également améliorer de nombreux secteurs d'activité professionnelle et de la vie quotidienne : conduite automobile, enseignement, santé.

 Sur un plan plus général,  les auteurs interpellent l'engagement citoyen de chacun sur de possibles  conséquences négatives.  En effet, l'augmentation des capacités humaines pourrait induire des discriminations entre les différents segments de la société qu'il faudra prendre garde à éviter.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SANTE

Les applications de l'IA en santé sont prometteuses: assistance à la décision médicale, monitoring et coaching des patients, dispositifs automatiques d'assistance au chirurgien et au patient, gestion des systèmes de santé.

 En se projetant en 2030, les auteurs nous disent que les tâches cognitives assignées aux cliniciens humains vont changer. "Actuellement les médecins sollicitent des descriptions verbales de symptômes de la part des patients consultants, et dans leur tête, confrontent ces éléments aux descriptions des maladies connues. Avec l'assistance automatisée, le médecin supervisera le processus, appliquant son expérience et son intuition à guider le système de recueil des données et évaluera le résultat donné par la machine intelligente."

 Au premier plan des innovations qui apporteront cet état de l'art: les dispositifs portables et les applications de recueil de données et d'aide à la délivrance médicamenteuse.

En deuxième, la robotique. La robotique chirurgicale se développera, dans la continuité de ce qui existe aujourd'hui; l'exemple le plus avancé étant le robot DA VINCI utilisé maintenant de façon routinière en urologie. Les robots de service font également leur apparition, encore limitée à ce jour, principalement dans la distribution d'objets.

 Les auteurs prévoient qu'à l'avenir, de nombreuses tâches soignantes seront aidées par la machine mais ne seront pas entièrement automatisées. Il existera donc une "augmentation" de la capacité humaine grâce à la machine mais l'humain ne sera pas remplacé.

Pour illustrer leur propos, ils prennent l'exemple de robots  de service qui pourront apporter des objets dans la bonne chambre mais ne pourront faire plus. Une intervention humaine restera indispensable pour les recueillir et les placer au bon endroit.

" De nombreux systèmes futurs vont impliquer une interaction intime entre l'homme et la machine et nécessiteront des technologies qui vont faciliter la collaboration entre les deux" concluent-ils.

 INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SENIORS

C'est le champ où le plus de bénéfices sont attendus. Les 3 domaines d'améliorations prévisibles sont les suivants:

- Qualité de vie et indépendance:

- systèmes de transport de personnes automatisés qui aideront à préserver l'autonomie

- système de partage d'informations qui aideront au maintien du lien familial

- présence de robots de service à domicile pour aider à la cuisine, à l'habillage, à la toilette

- Santé et bien-être:

- applications mobiles couplées aux réseaux sociaux qui enregistreront l'activité et pourront émettre des recommandations pour maintenir sa santé mentale et physique

- dispositifs de monitoring à domicile qui permettront de détecter des changements de comportement et pourront alerter les soignants

- médecine personnalisée qui aidera la prise en charge  des maladies multiples et la gestion des interactions médicamenteuses

 - Traitements et dispositifs médicaux

- Des dispositifs d'assistance à la vision et à l'ouïe permettront de réduire l'altération de ces 2 sens et favoriseront le maintien de la vie sociale

-la réhabilitation personnalisée et les soins à domicile diminueront le besoin de séjours hospitaliers

- les dispositifs d'assistance physique (déambulateurs intelligents, fauteuils roulants et  exosquelettes) étendront les possibilités d'activités des personnes infirmes

 En commentaire, les auteurs remarquent que toutes ces innovations vont créer de nouvelles questions ayant trait à la confidentialité de la vie privée intéressant différents cercles de personnes, amis, famille, soignants. De nouveaux défis émergeront également pour la société car elle devra satisfaire une population qui restera active et engagée, bien après l'âge de la retraite.

 CONCLUSION

Nous avons présenté de façon neutre les résultats marquants de l'enquête prospective " Intelligence Artificielle 100 ans" menée par l'Université de Stanford aux Etats-Unis. Toute sélection est naturellement partiale mais nous avons choisi de mettre en exergue les éléments qui nous paraissaient aptes à stimuler notre compréhension de l'avenir. Nous les commenterons dans un prochain article en essayant de comprendre leur signification pour notre futur proche.

 

(1)  https://ai100.stanford.edu/2016-report

 



12/10/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres