MEDECINE ET ROBOTIQUE

MEDECINE ET ROBOTIQUE

WATSON PEUT-IL REMPLACER VOTRE MEDECIN?

Parvenu au terme de notre présentation, peut-on répondre à la question posée? Les performances de WATSON conduisent de nombreux commentateurs à affirmer que les systèmes d'intelligence artificielle remplaceront un jour les médecins humains. Pour bien appréhender ce débat, il est nécessaire d'en intégrer toutes les dimensions.

Nous avons décrit plus haut 3 usages médicaux de WATSON, 2 en recherche fondamentale, un en pratique clinique. Nous avons vu que WATSON est une encyclopédie interactive. Son raisonnement est statistique. Pour une question donnée, il rend la réponse qui a le plus de chance d'être exacte. Mais ce résultat doit ensuite être exploité, soit par des manipulations de laboratoires (cas de la recherche) soit par des décisions thérapeutiques (cas de la pratique clinique). L'intervention humaine reste donc indispensable pour donner du sens aux actions de WATSON, actions elles-mêmes déclenchées par décision humaine.

Bien qu'elle alimente les commentaires journalistiques et les réseaux sociaux, la question du remplacement de l'intelligence humaine par un système du type de WATSON ne présente aucun fondement scientifique réel. Au regard de sa pertinence technologique, la place qu'elle occupe dans le débat public apparaît largement surdimensionnée.

Sur un autre plan, certains professent l'achat massif de "docteurs WATSON" par les particuliers, mettant fin à l'existence du médecin traitant. Cela nous semble irréaliste. En effet, comme d'autres pans d'activité humaine, la médecine est une discipline technique et scientifique qui nécessite un  socle de connaissance pour la comprendre. Face à une situation donnée, il est difficile de formuler la bonne question et ensuite d'analyser convenablement la réponse sans ce socle de connaissances préalables.

Mais, au delà de cet aspect, il faut considérer que l'achat de "médecins traitants artificiels" à domicile induirait un changement radical de société qui n'est guère souhaitable. Nous avons déjà eu l'occasion de discuter ce sujet dans l'article: QUEL FUTUR POUR L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE EN MEDECINE?  AVEZ VOUS VU LE FILM PASSENGERS?

 

Revenons à ce qui pour nous est l'essentiel et l'objectif même de ce blog. Quelles transformations de notre métier pourraient être apportée par WATSON?

Il est évident que si un tel système d'intelligence artificielle devenait accessible à grande échelle dans chaque cabinet médical et dans chaque hôpital, il apporterait un immense progrès au travail intellectuel du quotidien. Le diagnostic difficile serait le premier à en bénéficier. L'une des plus grandes difficultés de l'exercice médical est le diagnostic différentiel. Une maladie se manifeste par des signes cliniques parfois trompeurs. Le retard et l'erreur diagnostiques sont les écueils que tout médecin veut éviter. Interroger verbalement WATSON en consultation en cas de doute est bien plus simple et plus pratique que de consulter de volumineux ouvrages papiers ou d'effectuer une recherche par mots clefs sur le WEB. Il ne fait pas de doute que l'avènement de WATSON apportera plus de confiance et d'assurance dans l'exercice intellectuel de la médecine. Chacun en bénéficiera, patients et médecins.

Posons-nous les vraies questions

L'intelligence artificielle va transformer la médecine comme l'ensemble de la société mais, de notre point de vue, c'est une erreur de centrer le débat public autour du risque d'aliénation de l'humanité par des entités mécaniques. Ce risque hypothétique n'a aucun fondement scientifique réel. Pour une analyse détaillée de ce sujet, le lecteur intéressé pourra se reporter à l'étude intelligence artificielle 100 ans des universitaires de Stanford en Californie. (Voir notre article L'INFLUENCE DE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE SUR LA SOCIETE DE 2030).

La vraie préoccupation est l'avenir de l'emploi. Nous savons que des métiers vont disparaître. Il est donc important de s'adapter aux nouvelles conditions pour se préserver et ne pas tomber dans l'obsolescence. Posons-nous les bonnes questions. Comment fonctionnent les systèmes d'intelligence artificielle? Ont-ils déjà été testés en médecine? Si oui, quels sont les résultats des évaluations? Serait-ce utile de l'utiliser au quotidien et si oui, comment?

Essayons de répondre à ces questions pour WATSON, objet de notre article.

Comment fonctionne WATSON?

Par un raisonnement statistique qui provient d'algorithme de calculs rapides et puissants. Il analyse une base de données qui regroupe la presque totalité des documents existants en format numérique. Il ne donne pas des réponses exactes mais des probabilités de réponse exacte.

Est-ce qu'il a déjà été testé en médecine?

Oui, pour effectuer de la bibliographie exhaustive.

Quels sont les résultats des premières évaluations?

Très favorables. WATSON a permis avec efficacité d'identifier des molécules dignes d'intérêt pour des chercheurs. Ils ont pu engager de nouvelles recherches de laboratoire et faire progresser leurs connaissances. En médecine clinique, WATSON a permis la résolution d'un diagnostic difficile.

Serait-ce utile de l'utiliser au quotidien et si oui, comment?

Compte-tenu de ce qui précède, oui cela serait utile de l'utiliser au quotidien. Comment? En remplacement des fastidieuses recherches documentaires actuellement effectuées par mot-clefs sur internet (bibliographie, diagnostic différentiel, vérification d'information en consultation...). 

 

POUR ALLER PLUS LOIN. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES.

 

La série d'articles: L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DE WATSON PEUT ELLE REMPLACER LES MEDECINS? a été écrite à partir des références bibliographiques suivantes. A l'exception de la référence de neuro-physiologie, toutes sont en accès libre sur internet. 

 

What is IBM's WATSON ? by Clive Thompson, The New York Times, édition du 16 juin 2010.

http://www.nytimes.com/2010/06/20/magazine/20Computer-t.html

 

IBM big data used for rapid diagnosis of rare leukemia case in Japan. The Japan Times, édition du 11 août 2016.

http://www.japantimes.co.jp/news/2016/08/11/national/science-health/ibm-big-data-used-for-rapid-diagnosis-of-rare-leukemia-case-in-japan/#.WMvxGTu6xiU

 

Chen Y, Argentinis E, Weber G. IBM WATSON: How cognitive computing can be applied to big data challenges in life sciences research. Clinical Therapeutics. 2016. http://dx.doi.org/10.1016/j.clinthera.2015.12.001

 

Les commentaires de physiologie cérébrale humaine sont issus de:

Guyton and Hall. Textbook of medical physiology. 13e edition. Chapitre 58. Cerebral cortex intellectual functions of the brain, learning and memory. P.737-50. 

 

LIENS VERS LES PRECEDENTS ARTICLES DE LA SERIE

L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DE WATSON PEUT-ELLE REMPLACER LES MEDECINS ? (I)

L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DE WATSON PEUT-ELLE REMPLACER LES MEDECINS? (II)

Comment WATSON est-il utilisé en médecine?



06/03/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres